Transformers-3

VERSION 3D
Titre original : Transformers : Dark side of the Moon
Nationalité : Américaine
Avec Shia Labeouf, Rosie Huntington-Whiteley, Patrick Dempsey
Genre : Action, Science-Fiction

Sortie le 29 juin 2011

 

L’Histoire : Dans les années soixante, la guerre fait rage entre les decepticons et les autobots pour le contrôle de la planète Cybertron. L’Arche, vaisseau spatial commandé par Sentinel Prime s’écrase sur la Lune et ce crash joue un rôle dans la course à l’espace que se livrent les Etats-Unis et l’Union Soviétique… Lors de la mission Apollo 11 du 21 juillet 1969 Neil Amstrong et Buzz Aldrin découvre l’Arche et sa cargaison mais ne remarquent pas l’Autobot en sommeille…

Plus de quarante ans plus tard, en 2011, les autobots réfugiés sur Terre aident les humains à se défendre des dangers qui les menacent. Lors d’une mission en Ukraine sur le site de Tchnernobyl, une unité spéciale découvre un réservoir de fusion qui serait à l’origine de la catastrophe nucléaire… Ils constatent aussi la présence de nombreux decepticons… Optimus Prime, nouveau chef des autobots comprend alors que le réservoir retrouvé appartenait à l’Arche, il décide de partir sur la lune pour ramener Sentinel Prime et les précieux pilliers capables de créer un pont spatial entre la Terre et Cybertron.

De son côté, Sam Witwicky tente de se trouver un job et de se construire une vie normale avec sa nouvelle petite amie mais il souffre de son inaction forcée… Heureusement pour lui, les choses ne vont pas tarder à changer…

La critique : Ce premier « blockbuster » de l’été est, il faut bien l’avouer, plutôt réussi ; surtout dans sa version 3D.

Cette dernière apporte vraiment un plus et nous permet d’assister à des scènes de combats qui décoiffent et nous placent au cœur de l’action. Cerise sur le gâteau, cette belle réalisation va, pour une fois, de paire avec un scénario qui, même si il fait la part belle aux scènes spectaculaires, est bien trouvé et plutôt original avec une réutilisation plutôt audacieuse de la conquête spatiale ou bien encore des évènements catastrophiques de Tchernobyl… Ces choix donnent enfin un peu de corps à une franchise qui en manquait cruellement jusqu’à présent.

On apprécie également les petites touches d’humour qui ponctuent l’intrigue et rendent les personnages attachants. Malgré tout, les scènes de combats bien qu’impressionnantes sont parfois un peu longues et on a le sentiments que Shia Labeouf en a un peu marre de sauver le monde avec ses potes en métal… A noter cependant la prestation sympathique du « méchant » Patrick Dempsey qui s’en donne à cœur joie et cela fait plaisir à voir.

Certains d’entre vous trouverons peut-être la note finale un peu élevée mais elle récompense le efforts concernant le scénario et l’excellente utilisation de la 3D car n’oublions pas que le cinéma est aussi un spectacle…

La note d’Etats Critiques : 7/10

Publicités