A quelques semaines de Noël, Cédric Klapisch nous offre Casse-tête chinois qui complète ses deux films cultes L’Auberge Espagnole (2001) et Les Poupées Russes (2004). Espérons qu’une fois déballé, ce joli cadeau ne nous déçoive pas…

CTC-1

Xavier a désormais 40 ans. Une compagne merveilleuse qui a lui donné deux enfants. Oui mais voilà, dix années ont passé, l’amour s’en est allé… La séparation est inévitable. Wendy quitte Paris pour New York au grand désespoir de Xavier qui finit par la suivre pour rester proche de ses enfants.

Comme il y a dix ans, les complications s’enchaînent, les situations plus ou moins cocasses aussi. C’est drôle, un peu, réchauffé… beaucoup ! Klapisch nous ressert ses séquences au Xavier hésite devant la page blanche de son écran d’ordinateur parce que… Comment dire ? La vie c’est « aller d’un point A à un point B » mais moi c’est plus compliqué ! Oui, ça, tu nous l’avais déjà dit avant, mon vieux !

Catastrophe ! Xavier vieilli mais Xavier est toujours aussi « adulescent »… On nous embarque à nouveau pour 2h54 de nouvelles questions existentielles avec Hegel en invité spécial… Rien de nouveau sous le soleil !

Du coup, le phénomène d’identification, si fort dans les deux premiers volets n’est plus vraiment là : un peu à l’image de sa relation avec Wendy : la magie a disparu, quelque-chose est cassé.

Heureusement, sa complicité avec Isabelle (Cécile de France, toujours aussi géniale) nous fait passer de bons moments, on se fend la poire dans la Grosse Pomme ! On aime aussi la vision de New-York de Klapisch qui nous dévoile une ville horizontale à l’opposé de la verticalité des grattes-ciels habituellement mise en scène sur pellicule.

Mais l’ensemble reste malheureusement un peu trop artificiel. On ajoute de la complexité à la complexité (Paternité officielle et non officielle, Travail ou noir, mariage blanc, retour de Martine…) qui néglige un peu trop les simples relations entre les personnages : Wendy (Keilly Reilly) si lumineuse dans le précédent opus, est cantonnée ici au rôle de l’Ex, boudeuse et froide…

Ainsi, nos craintes de départ se confirment car, sans être raté, le film déçoit, s’essouffle et soutient mal la comparaison avec ses ainés. Il est souhaitable que Klapisch arrête là sa célèbre saga internationale au risque d’abîmer encore davantage un univers qu’on aime tant.

La note d’Etats Critiques : 6/10

Casse-tête chinois.

CTC-2

Comédie dramatique. France. Réal : Cédric Klapisch. Avec Romain Duris, Keilly Reilly, Cécile de France.

Xavier et Wendy se séparent après dix ans de vie commune. Wendy déménage à New York mais Xavier ne s’en laisse pas compter et s’envole lui aussi rapidement pour la grosse Pomme pour pouvoir rester près de ses enfants. Sur place, il retrouve sa meilleure amie Isabelle mais aussi les complications qu’il n’a de cesse d’attirer !

SORTIE LE 04 DÉCEMBRE 2013

Publicités