Depuis le succès de la saga Twilight, les vampires ont de nouveau les dents longues au cinéma. Cette fois-ci, c’est le cinéaste américain multi-tâche Jim Jarmush (il est aussi acteur et musicien) qui s’attaque à ce thème éternel en nous narrant une histoire d’amour bien particulière.

Only

La Reine Blanche du Monde de Narnia (Tilda Swinton) et Loki, le frère maléfique de Thor (Tom Hiddleston), se retrouvent pour la première fois à l’écran pour donner corps à un couple d’immortels. Plutôt alléchant ! Un vinyle tourne… Un travelling aérien circulaire génial nous dévoile les deux protagonistes chacun chez lui, l’une dans sa chambre, l’autre affalé dans un canapé…

Adam (Tom Hiddleston), genre de Kurt Cobain brun apparaît profondément déprimé. On comprend vite qu’il est dégouté par l’évolution de l’humanité (les zombies comme il nous appelle). En résumé, l’immortalité c’est pas le pied ! Face à son état inquiétant, Eve son amour de toujours, décide de le rejoindre… Et ensuite ? Ben pas grand-chose. On les suit dans leur quotidien entre Detroit et Tanger, entre ballades en voiture et entre deux gorgées extatiques d’hémoglobine.

Oubliez les scènes spectaculaires pour ados boutonneux façon Twilight. Nous sommes dans un film pour adultes, messieurs-dames ! On donne dans l’intimiste. La ville de Detroit se meurt, elle est exsangue depuis la crise économique. Le couple semble assister à la chute d’un monde, impuissant… C’est d’ailleurs le seul aspect intéressant du film.

Pour le reste, on s’ennuie beaucoup. Sans compter que Jarmush, malgré un sens visuel certain, ne donne pas forcément toujours dans la subtilité avec le mentor d’Eve (John Hurt) qui n’est autre que Christopher Marlowe, le poète anglais contemporain de Shakespeare ! Ridicule…

Ajoutez à cela, une bande originale essentiellement composée de complaintes à la guitare électrique pour bien souligner (encore !) l’état d’esprit dépressif d’Adam (juste au cas où on n’ait pas compris l’idée globale du film !) et on s’endort !

Même l’arrivée d’Ava, la soeur d’Eve (Mia Wasikowska), plus joyeuse et moins torturée que nos deux comparses ne parvient à nous réveiller…

Seule la petite tension finale nous fait soulever une paupière, c’est bien maigre sur deux heures… Dommage car il n’y avait matière à bien faire, sans pour autant tomber dans les films popcorn évoqués précédemment.

A bien y réfléchir, si on lui enlève sa dimension vampirique, le film s’effondre, à l’image de ses personnages…

La note d’Etats Critiques : 5/10

 

Only Lovers Left Alive

Only-2

Drame, romance. Grande-Bretagne, Allemagne, France, Chypre. Réal : Jim Jarmush. Avec Ton Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wasikowska.

 

Adam, un grand musicien vampire est dégouté des hommes et déprime. Eve, son amante décide alors de le rejoindre et ils reprennent une vie conjugale avant que la jeune ne vienne les perturber…

 

SORTI DEPUIS LE 19 FEVRIER 2014.

Publicités