Promu spécialiste du film d’action depuis ses succès Taken 1 et 2 (en attendant le 3…), Liam Neeson revient dans la peau d’un Marshall de l’air pour affronter un pirate un peu particulier maniaque du SMS… Reste à savoir si cette nouvelle aventure parviendra à nous capter…

NS

La pluie s’écoule doucement le long du pare-brise… On découvre Bill Marks, visage fermé. Il s’apprête à embarquer pour assurer la sécurité des passagers d’un vol à destination de Londres. Il verse du whisky dans son café avant de se décider à sortir de son véhicule.

Le spectateur comprend vite dès lors que son héros est mal dans sa peau… Soupir. On nous ressort encore le coup personnage torturé croisé maintes et maintes fois dans les salles obscures ! L’impression de déjà-vu nous guette, cela sent le scénario ultra téléphoné (Pas vraiment étonnant pour une histoire de textos !).

Autre point noir : l’intrigue peine à démarrer, le réalisateur prenant son temps pour ménager ses effets futurs. Il agit par petites touches (la fillette qui n’ose pas monter, Bill angoissé au décollage…), c’est plutôt bien vu mais un peu poussif.

Heureusement, cette mise en place laborieuse nous fait simplement reculer pour mieux sauter. En effet, tout s’accélère après le premier SMS. Le suspense qui en découle nous colle à notre siège. On partage l’angoisse de Bill à chaque nouveau message de ce mystérieux tueur insaisissable et omniscient…

L’idée d’afficher leurs échanges dans l’espace créé du dynamisme et renforce le sentiment d’évanescence et d’inaccessibilité de la menace que le policier de l’air doit affronter.

Les clichés du début sont bien vite oubliés tant les rebondissements sont inattendus et bien amenés. On passe par tous les états dans ce huis clos saisissant en plein ciel…

Les références au 11 septembre sont bien sûr inévitables mais elles sont évoquées de manière subtile, sans tomber dans la caricature. On pense également à l’excellent Flight Plan (2004) avec Jodie Foster pour la dimension « seul contre tous » qui renforce notre empathie pour Bill.

Sur un plan plus technique, on apprécie le soin apporté au décor, l’équipe ayant pris soin de reconstituer l’intérieur d’un avion en nous traduisant bien la dimension exiguë du lieu.

Côté passager, Liam Neeson est omniprésent évidemment mais sa complice Julianne Moore est là pour contrebalancer son hyperactivité et apporter sa petite touche de douceur lorsque cela s’avère nécessaire.

Non-stop se révèle être, contre toute attente, un film de genre effectivement captivant, à ne cependant pas recommander aux phobiques de l’avion !

La note d’Etats Critiques : 7/10

 

 

Non-stop.

NS2

 

Action, thriller. Etats-Unis, France. Réal : Jaume Collet-Serra. Avec Liam Neeson, Julianne Moore, Scott McNairy.

Bill Marks, un Marshall de l’air alcoolique et dépressif embarque à destination de Londres. Après le décollage, il reçoit un mystérieux SMS : un inconnu menace de tuer un passager toutes les vingt minutes, à moins qu’on ne lui verse une rançon 150 millions de dollars…

SORTI DEPUIS LE 26 FÉVRIER 2014.

 

Publicités