Ah les années 70 ! les pantalons pattes d’elph’, le Disco, ABBA, l’esprit Peace & Love, tout ça… C’était quand même bien !

Mais on oublie un peu vite que c’était aussi une époque où l’on faisait parler la poudre pour en favoriser une autre, blanche celle-là, qui inondait les rues jusqu’en Amérique et fauchait des « consommateurs » désœuvrés souvent très jeunes…

On l’appelait French Connection et Marseille en était la capitale mondiale… La concurrence faisait rage et les règlements de comptes étaient monnaie courante…

Heureusement, un homme  va tout faire pour arrêter ce fléau, Pierre Michel, un jeune magistrat déterminé. Le nouveau film de Cédric Jimenez raconte son combat.

french

C’est à un Jean Dujardin fraîchement intronisé au paradis du café en capsules avec Maître George Clooney, que revient la lourde tâche d’incarner cette figure de la lutte antidrogue.

Face à lui, il retrouve son collègue et complice Gilles Lellouche qui prête ses traits à Gaétan Zampa, homme important de la French Connection.

Soyons honnêtes, on craint vraiment que ce choix soit un petit peu fort de café…

En effet, on se souvient encore de leur périple déjanté dans Les Infidèles (2011).  Du coup plusieurs questions nous taraudent : seront-ils vraiment crédibles dans le registre  dramatique ? Ne verra-t-on pas un peu trop qu’ils sont supers copains dans la vraie vie ?

La réponse est non. Ils passent l’examen avec succès. Nos craintes étaient sans doute un peu exagérées. Le propre des bons comédiens est de pouvoir incarner ce qu’ils ne sont pas et, ce sont de bons comédiens ! Jean Dujardin dépeint un Pierre Michel habité, obsédé par sa mission. Il touche vraiment par sa volonté de réussir envers et contre tous…

La vie n’est vraiment pas belle à Marseille…

Mais Pierre Michel est un homme neuf et qui dit homme neuf dit nouvelles méthodes : filatures, arrestations de l’entourage des trafiquants, mais ces derniers ont souvent un coup d’avance grâce à des informateurs au sein même de la Police…

  Gaëtan Zampa n’est pas pour autant forcément plus tranquille, son trafic suscite bientôt des convoitises… Gilles Lellouche campe un truand prêt à tout pour conserver ses prérogatives dans le millieu… On apprécie de le voir parler en italien lorsqu’il tente d’imposer ses vues à la mafia calabraise aux Etats-Unis.

Les seconds rôles sont aussi au niveau, Jimenez ne tombe pas dans la caricature façon « bonne mère, peuchère ! », on pense spécialement à Bernard Blancan, excellent en Lucien Aymé Blanc, bientôt fidèle soutien du jeune juge. Citons également Guillaume Gouix (photo), parfait en jeune flic un peu désabusé mais incorruptible.

En revanche, l’éternel jeune premier Benoit Magimel ne cadre pas vraiment avec son personnage violent n’hésitant pas à marcher les plates bandes de Zampa pour avoir, lui aussi, sa part du gâteau. Dans le même registre, on se demande vraiment ce qui Mélanie Doutey est venue faire dans l’enfer marseillais. En effet, à l’inverse de sa collègue Céline Salette qui campe une Jacqueline Michel avec la sobriété et le ton juste, elle a du mal à faire exister Christiane Zampa. A sa décharge, la décoloration rousse ridicule dont l’a affublé Jimenez, n’aide pas vraiment à renforcer sa crédibilité…

Heureusement, ces petits problèmes sont rattrapés par une jolie reconstitution de l’ambiance des années 70 (en particulier avec l’inauguration du Krypton).

Jimenez arrive à créer une vraie tension qui s’amplifie tout au long du film mais sa réalisation un peu trop classique et linéaire manque un peu d’ampleur et nous empêche d’y adhérer totalement.

Autre problème, il ne précise pas que La French était quand même bien attaquée à l’arrivée du jeune juge. Cela relativise un peu, le côté « chevalier blanc » de Pierre Michel présenté dans le film.

Mais qu’importe, Jimenez nous prouve qu’il encore possible de proposer, en 2014, de vrais bons films de gendre dans la galaxie du cinéma français, bien loin des comédies bâclées sans intérêt. Rien que pour cela, on dit bravo.

 La note d’Etats Critiques : 7/10 

La French.

french2

Drame. France. Réal : Cédric Jimenez. Avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Céline Salette.

 Le juge Pierre Michel est muté à Marseille pour tenter d’arrêter Gaëtan Zampa et la French Connection.   

Sorti depuis le 04 décembre 2014. 

Publicités