Depuis quelques temps, l’acteur américain a quand même un peu de mal à retrouver le succès sur grand écran. Pour notre part, on reste sur le très mauvais souvenir d’After Earth (2013), film de Science-fiction qui ressemblait davantage à un spot promotionnel pour son fils Jayden qu’à une véritable oeuvre de cinéma… Espérons que les choses s’arrangent avec Diversion

_85C2274.dng

Un peu moins de deux ans après avoir affronté une planète à l’agonie, notre « Man In Black » préféré est de retour dans un tout autre genre et mine de rien, l’a-priori au moment de l’extinction des lumières est positif.

Les premières images montrent un Will Smith au téléphone dans un grand hôtel sur fond de musique Jazzy. Il joue Nicky, un arnaqueur professionnel passé maître de l’art de la diversion pour mieux détrousser ses victimes… Il s’accoquine avec la sublime Jess Barrett, incarnée par l’ensorcelante Margot Robbie.

On l’a découverte récemment dans Le Loup de Wall-Street (2013) où elle crève littéralement l’écran. C’est d’ailleurs le seul intérêt du dernier-né de Martin Scorcese, bien trop académique et téléphoné pour rester dans la mémoire des cinéphiles, exception faite bien sûr de la prestation absolument dingue de DiCaprio.

Mais est-ce vraiment utile de préciser encore une fois à quel point cet homme est pétri de talent ?

Toujours est-il que Margot Robbie reste dans la lignée de son précédent film, son charme opère toujours autant…

Elle a l’avantage en plus d’avoir un rôle plus consistant que chez Scorcese. Nicky la forme à son métier de pickpocket haut de gamme. S’ensuit une mise en place très laborieuse avec, en point d’orgue, une scène de vols à la tire façon « travaux pratiques » en pleine rue assez flippante pour les piétons que nous sommes…

En dehors de cela… On s’en fiche un peu ! C’est mou, on ne sait pas trop où on va… On pense voir un Ocean’s eleven (2001) version pickpocket mais l’ensemble manque beaucoup d’enjeu. On a du mal a se sentir concerné par les « coups » montés par Nick. Le stress et l’excitation de la transgression n’est pas vraiment présent.

Reste l’alchimie entre Will Smith et Margot Robbie qui elle, est vraiment présente. Précisons quand même qu’ils sont bien aidés par des dialogues bien écrits et plein d’humour qui leur permettent de développer une vraie complicité.

Un film de bonne facture mais trop faible pour marquer les esprits et ramener la star américaine au sommet du box-office comme autrefois. Malgré tout, en comparaison d’After Earth… Il est génial ! Donc oui, les choses s’arrangent. En attendant (encore) mieux…

La note d’Etats Critiques : 6/10

 

 

Diversion (titre original : Focus).

Diversion

Romance, thriller. Etats-Unis. Réal : Glen Ficarra et John Requa. Avec Will Smith, Margot Robbie, Rodrigo Santoro. 

 Un arnaqueur de génie initie une jeune femme à son art et ils ne tardent pas à se rapprocher… 

Sorti depuis le 25 mars 2015. 

 

Publicités