La faille de San Andreas en Californie suscite l’inquiétude des scientifiques qui redoutent qu’un jour elle ne s’ouvre et ne déclenche un cataclysme…

C’est ce terrible scénario que Brad Peyton choisit de mettre en scène cette semaine…

San andreas  

On commence donc l’été des blockbusters avec un film catastrophe qui s’annonce extrêmement spectaculaire si l’on en croit les bandes-annonces très prometteuses qui circulent sur tous nos écrans depuis le début de l’année. C’est l’ancienne star de catch Dwayne Johnson, révélée au cinéma dans Le Retour de la Momie en 2001, qui tient le rôle-titre.

Il incarne un pilote d’hélicoptère de secours qui va devoir sauver sa fille, à la suite d’un tremblement de terre déclenché par l’ouverture de la faille de San Andreas  en Californie… Un point de départ somme tout assez classique mais peu importe parce qu’on va en prendre plein la vue !

Le générique sombre avec choeurs solennels et petit pendentif flottant (référence à la fille en danger) annonce la couleur…

Une jeune blonde roule sur une petite route de montagne, insouciante. Son portable vibre, elle jette un oeil sur le texto, sourit à sa lecture, tout va pour le mieux jusqu’à un petit éclat sur le pare-brise qui annonce un terrible éboulement, plan en plongée, le véhicule bascule dans le précipice et… On dirait une petite voiture Majorette qui tombe ! Aïe ! Niveau effets spéciaux ébouriffants, les choses commencent mal…

Mais bon, pas de panique, ce n’est que le début, comme en F1, il faut parfois un tour de chauffe pour bien se lancer. Restons dans la continuité, Dwayne Johnson arrive avec son équipe et deux journalistes qui l’accompagnent au plus près de l’action ! On est à nouveau au taquet, prêts à suivre, ce sauvetage extrême en retenant notre souffle avec bonheur ! L’hélicoptère descend dans la fosse et… Aïe ! Deuxième problème : tout va trop bien ! Le souffle des pales devrait tout emporter mais non, les lois de la physique sont ignorées sans vergogne !

Après cette entrée en matière ratée, le film déroule une intrigue très classique : un brillant scientifique voit la catastrophe arriver avant tout le monde et s’évertue à donner l’alerte.

On pense beaucoup (trop !) au Jour d’Après (2004) avec exactement la même construction et pire… Les mêmes effets spéciaux ! La scène de destruction du barrage, prélude des catastrophes à venir,  devrait nous scotcher, nous faire pousser des exclamations enthousiastes, mais c’est rapidement impossible tant l’impression de déjà-vu est grande… A croire qu’on est resté bloqué 11 ans en arrière ! Le reste des destructions est dans la même veine, même le raz-de-marée semble n’être qu’une petite inondation de rien du tout…

Ennuyeux pour un film qui a tout basé sur le spectaculaire…

En effet, comme vous vous en doutez, on ne peut pas vraiment se rattraper sur l’histoire pour oublier notre frustration visuelle… Le « bodybuildé » Dwayne Johnson a toutes les peines du monde à être crédible dans les séquences émotions et les enjeux entre les personnages sont connus :

Le père et la mère en instance de divorce se réconcilient, leur fille rencontre un beau garçon timide et, suspense…  Ils vont tomber amoureux… Ah oui, on oublie le beau-père (nouveau compagnon de Madame) qui n’est en fait qu’un sale égoïste et ne pense qu’à sauver sa peau !

Comme le suggère notre titre clin d’oeil à Amélie Nothomb, San Andreas n’est absolument pas à la hauteur des attentes. Qu’il ne le soit pas sur le plan scénaristique n’est pas important (on ne vient pas le voir pour cela), mais il se doit de l’être en terme d’effets spéciaux !

Malheureusement, le compte n’y est pas et les beaux yeux d’Alexandra Daddario (voir photo d’illustration) sont une bien maigre consolation face à une telle déception !

On ne saurait que trop vous conseiller de voir ou revoir Le Jour d’Après (2004) de Roland Emmerich qui (comme nous l’avons expliqué précédemment) reprend les mêmes ingrédients, le plaisir en plus.

La note d’Etats Critiques : 3,5/10

San Andreas.

San andreas2

Catastrophe. Etats-Unis. Réal : Brad Peyton. Avec : Dwayne Johnson, Carla Gugino, Alexandra Daddario. 

Après l’ouverture de la faille de San Andreas, un secouriste et sa femme mettent tout en oeuvre pour retrouver leur fille…

Sorti depuis le 27 mai 2015.

Publicités