Alors que l’on se remet tranquillement du réveillon de Noël, il est plus que temps de s’attarder sur la super production de l’année qui marque le retour d’une des sagas les plus importantes du cinéma de science-fiction.

Le résultat est à la fois décevant et prometteur. Paradoxal ? On vous explique.

L’épisode 7 de Star Wars est enfin arrivé  dans notre galaxie pour le plus grand plaisir des fans qui voient leur patience récompensée. Il faut bien avouer que leurs nerfs ont été mis à rude épreuve tout au long de l’année à coups de bandes-annonces, surprises ou non, savamment distillées sur le net par les responsables marketing de l’empire Disney.

Et cela a très bien marché ! Disons-le, nous sommes tous tombés dans le panneau en se posant tous les mêmes questions à propos de cette nouvelle aventure : où est passé Luke Skywalker ? A-t-il finalement basculé du Côté Obscur ? Quels nouveaux dangers planent sur la galaxie ? Qui sont les nouveaux personnages aperçus dans les différents extraits ?

Rassurez-vous, nous n’allons pas répondre à ces interrogations pour vous laisser le plaisir de la découverte. Mais nous allons tout de même vous dire ce que l’on pense de ce nouveau chapitre de la saga créée par George Lucas.

32 ans après l’épisode 6 c’est le cinéaste J.J. Abrams (le créateur de la série Lost) qui a la très lourde charge de reprendre les commandes.

Première bonne nouvelle, l’ambiance générale du film cherche à renouer avec l’esprit de la trilogie originelle avec le retour des anciens bien sûr (Han Solo, Chewbacca, Leia…) mais aussi grâce à une manière de faire plus « traditionnelle » avec beaucoup de décors réels et d’effets spéciaux mécaniques, loin du « tout numérique » de la seconde trilogie bien trop aseptisée.

L’histoire est prenante, le plaisir de retrouver les personnages iconiques des premiers films est bien là ! Et pour couronner le tout, l’alchimie entre eux et les jeunes acteurs est aussi bien là ! On s’attache très vite aux nouveaux participants qui sont chacun très bien caractérisés, en particulier Finn (John Boyega)  qui offre un nouvel angle à la saga.

La réalisation d’Abrams est propre et reprend les codes instaurés par Lucas (transitions marquées, batailles épiques, destins croisés…). Les effets spéciaux numériques sont utilisés à bon escient, même la 3D, chose assez rare, apporte un vrai plus. On pense notamment à une séquence impressionnante où la pointe d’un vaisseau s’approche littéralement de nous !

Seul le Leader Suprême n’est pas franchement réussi…

La vraie déception de ce septième opus se situe dans le fait qu’il repart un peu trop dans le classique (les méchants face à la résistance). Il rend beaucoup trop hommage à la première trilogie, sans développer sa propre identité et en nous plaçant trop dans l’attente de l’épisode VIII.

On sent que c’est un film de transition qui pose les bases pour la suite des aventures mais dont les enjeux manquent un tant soit peu de dramaturgie…

Ce nouveau départ est donc un poil décevant. Il permet tout de même de passer un bon moment en nous faisant oublier une seconde trilogie ratée (même si l’épisode 3 rattrapait le coup et bouclait bien la boucle) et en ouvrant des pistes intéressantes pour la suite…

La note d’Etats Critiques : 7/10

 Star Wars – Le Réveil de la Force  (titre original : Star Wars: Episode VII – The Force Awaken).

Science-fiction. Etats-Unis. Réal : J.J. Abrams. Avec : Daisy Riley, John Boyega, Oscar Isaac. 

Les défenseurs de la République doivent faire face à une nouvelle menace alors que Luke Skywalker reste désespérément introuvable…    

Sortie depuis le 16 décembre 2015.

Publicités