La voilà enfin, la fameuse confrontation entre deux géants de l’univers DC Comics : Batman vs Superman. On va pouvoir juger sur pièce après s’être coltiné bande-annonce sur bande-annonce depuis des mois comme c’est maintenant malheureusement le cas pour tout nouveau blockbuster qui se respecte. Mais plutôt que nous aguicher, ce très à la mode marketing à outrance, nous inquiète. On vous explique pourquoi.

BvsS

Zack Snyder a fait longtemps partie de la catégorie des cinéastes prometteurs. Ses films comme Watchmen (2009) ou 300 (2006) développaient une esthétique nouvelle qui rendait brillamment hommage aux romans graphiques dont ils sont inspirés. On pense en particulier au générique d’ouverture de Watchmen, l’un des plus beaux jamais réalisés.

Ainsi, sa participation au retour de l’orphelin de Krypton sur grand écran après le fiasco de Superman Returns (2006) laissait présager des belles choses… Qui ne se confirmèrent pas malheureusement : Man of Steel (2013) n’est pas le grand film visuel qu’on espérait. Le résultat est mou, caricatural,  même les scènes spectaculaires tournent à vide.

Henry Cavill est musculeux dans le rôle, il ne fait passer aucune émotion, bien loin de l’interprétation touchante et tendre de Dean Cain dans la série TV des années 90 (souvenirs, souvenirs !!).

Alors quand nous avons appris qu’il allait affronter Batman dans cette nouvelle aventure, l’enthousiasme n’était pas vraiment là… D’autant plus que l’homme chauve-souris qui s’oppose à lui est incarné par Ben Affleck… Cette seule information affole les cinéphiles avertis que nous sommes, tant on se souvient de son épouvantable performance dans Daredevil (2003)… Pour ne rien arranger, il arrive après Christian Bale qui a réussi à faire oublier Micheal Keaton dans le rôle, excusez du peu !

Maintenant que le contexte est bien clair, chaussons nos lunettes 3D et voyons ce qu’il en est…

Le générique fait écho à celui de Watchmen et c’est plutôt un bon début. On retrouve ce même désir esthétique avec des séquences au ralenti et même quelques plans en caméra subjective bien troussés. Malgré cela, on est agacés, pas par la forme, par le fond. On nous montre encore l’assassinat des parents de Bruce Wayne et sa chute dans le puits infesté de chauve-souris. Rien de nouveau sous le soleil et un joli emballage n’exonère pas de l’impression de déjà-vu.

Cette désagréable impression se poursuit dès la première scène qui reprend la fin de Man of Steel, au moment où Superman affronte le Général Zod, duel que l’on suit cette fois du point de vue de Bruce Wayne. Alors oui, cette séquence explique pourquoi le milliardaire philanthrope déteste le plus célèbre des kryptoniens mais là encore, inutile de nier que c’est du déjà-vu…

La suite n’est qu’un long aller-retour entre Bruce Wayne qui ne cesse d’alerter un entourage indifférent sur le danger potentiel de Superman et Clark Kent qui (oh surprise !) ne cesse d’alerter un entourage tout aussi indifférent au danger potentiel du « Bat de Gotham »…

Tout cela, pour nous préparer à l’affrontement inéluctable juste où au cas où on n’aurait pas compris le titre du film… Alors on attend. On attend et on attend encore… Dieu que c’est lent ! Il ne se passe rien où pas grand chose pendant les trois quarts du film. Alors Zack Snyder meuble pour nous faire patienter, avec la musique grandiloquente d’Hans Zimmer utilisée jusqu’à plus soif pour donner un semblant d’épaisseur à des scènes qui en manquent cruellement.

Ce ne sont pas les petits problèmes de Lois Lane (Amy Adams), qui a toujours le chic pour se mettre dans des situations impossibles et obliger son Super chéri à intervenir, qui vont nous réveiller… Son personnage trop effacé n’apporte rien. Il en va de même pour Jeremy Irons qui fait vraiment regretter Michael Caine. Son incarnation d’Alfred n’a pas la classe britannique de son prédécesseur.

Seul Jesse Eisenberg tient la baraque avec son génial Lex Luthor psychopathe version Mark Zuckerberg maléfique.

Avec tout cela, on n’en oublierait presque la bagarre finale bien réussie mais surtout très bien amenée vous verrez… Malheureusement, on n’en profite pas vraiment tant l’attente préalable a éteint tout enthousiasme…

Sans être un naufrage total, Batman vs Superman confirme nos craintes de départ et reste très moyen même s’il nous offre  quelques bons moments de bravoure (la course poursuite en Batmobile, le final poignant…). Ben Affleck fait oublier Daredevil (pas difficile en même temps) sans être vraiment transcendant.

On enlève nos lunettes 3D (inutiles une fois encore) en se disant que le mieux pour les futurs spectateurs est d’attendre la sortie DVD pour profiter directement des dernières scènes. Et en avril Captain America cherche des noises à Iron Man… Ça ne vous rappelle  rien ?!

La note d’Etats Critiques : 5/10

Batman vs Superman : L’Aube de la Justice (titre original : Batman v Superman: Dawn Of Justice).

BvsS2

Fantastique. Etats-Unis. Réal : Zack Snyder. Avec : Ben Affleck, Henry Cavill, Amy Adams.

Effrayé par la toute puissance de Superman, Batman est bien décidé à l’affronter. Un duel de titans s’annonce mais il y a peut-être plus grave encore…

Sorti depuis le 23 mars 2016.

 

Publicités