Ce soir, l’Euro 2016 débute avec le match d’ouverture France-Roumanie au Stade de France. Pour fêter l’événement, nous allons vous prouver tout au long de la compétition que le cinéma peut lui aussi taper dans un ballon.

Aujourd’hui, c’est une très sympathique comédie franco-belge qui fait son entrée sur le terrain…

Un ciel bleu, des arbres qui défilent puis la caméra se baisse légèrement et dévoile une voiture d’auto-école qui nous dépasse en trombe, on repère un maillot blanc qui s’agite sous le souffle de la vitesse,  tenu par un jeune homme criant d’excitation.

Il s’agit d’un certain Looping (David Murgia). Lui et son pote Milou (Riton Liebman) retrouvent leurs amis supporters du Standard de Liège avant un choc contre le grand rival Anderlect, le club de Bruxelles.

Milou vit sa passion comme une religion. Allant jusqu’à prier (« Mon Dieu si tu existes, fais-nous gagner ce soir ! ») dans les toilettes du stade, maillot sur la tête, avant une rencontre décisive pour l’accès aux Playoffs. En effet, contrairement à la Ligue 1, le titre de champion n’est pas décerné à l’issue de la saison régulière mais à la fin des phases finales qui se déroulent en trois étapes.

Mais revenons au match film. La rencontre de Milou, moniteur d’auto-école de son état, avec la charmante Martine (Léa Drucker), une candidate au permis,  va changer sa vie.

Cependant, pas facile de faire des concessions sur sa passion pour donner une chance à une relation… Milou cache alors du mieux qu’il peut son amour du Standard de Liège mais un soir de Ligue des Champions, le poteau rose est découvert…

Le malheureux moniteur prend soudain conscience que son club de toujours prend trop de place dans sa vie sociale et dans sa vie tout court : il est « footballique ».

Riton Liebman réalise ici son premier film en tournant en dérision sa propre passion pour Le Standard de Liège. Le ton « humoristico-dépressif » est un vrai bonheur. On découvre  un portrait drôle et tendre du fan de foot, loin des « standards » habituels souvent négatifs sur le sujet.

Il file brillamment la métaphore de l’addiction avec crises de manque, rechutes, quête difficile vers le sevrage. Ce cheminement parlera à beaucoup (beaucoup !) de supporters, jusqu’à les pousser à réfléchir sur leur propre rapport au ballon rond !

Samir Guesmi est excellent en parrain qui soutient Milou tout au long de son processus.  Les profanes aussi pourront s’identifier au personnage de Martine bien sûr, parce qu’ils ont sûrement un « footballique » dans leur entourage !

N’hésitez donc plus à mouiller le maillot pour découvrir cette comédie franco-belge originale et réussie sur le football, ne serait-ce que pour l’apparition clin d’œil d’Enzo Scifo, ancien joueur du Football Club des Girondins de Bordeaux et de l’AJ Auxerre notamment. Avec un peu de chance, vous succomberez, vous aussi, à cette merveilleuse addiction…

Publicités